Fold …

Posted by Mama on 22 juillet 2014 with 19 Comments
in Bijou en famille..., Bijou joue au poker..., Bijou vie et oeuvre...

Assise sur mes valises départ demain. Enfin assise sur des valises vides, à la bourre avec une « to do list » de 3 kilomètres. Au milieu de la liste « blog post Poker ».  Oui je vous rappelle qu’ici vous êtes bien dans un haut lieu de débat technique, tactique et stratégique autour de notre jeu préféré.

Ben quoi ? C’est qui qui s’est gagné le 180-max à 3€ il y a 10 jours ? C’est qui qui a plein de tickets pour le Super Freeroll Winamax ? C’est qui qui vient de finir ITM au dernier Ladies de Clichy dimanche ? Si vous voulez des conseils de Pro surtout n’hésitez pas : Elle est là Mama !!!

poisson

Plaisanterie mise à part ce Ladies fut épique. Ayant un barbec le lendemain avec mes petites abeilles de la Ruche, j’ai décidé de jouer moins serré et de rajouter KK à ma range de serrure. Oui je sais je suis toute folle José :)

Arrivée à Clichy j’offre généreusement une tournée générale : bisoux poisseux pour tout le monde, malgré ma légère robe de Princesse, il fait une chaleur de gueux. Le floor a un coup de chaud et lance le shuffle up and deal à 15H30 : il faut dire que bien que nous soyons le 19 juillet le Ladies fait le plein et que de nombreux joueurs attendent pour rentrer en alternate.

Vous connaissez la chanson : 8000 jetons, round de 20 minutes, on a le temps ou pas ^^ Moi j’en ai pas, le barbec du lendemain me fait de l’œil, nous ne sommes que 3 à table come on !!! Cela me permet de faire un joli tour de montagnes russes : je  monte à 9000 rapidement, m’effondre à 4000, remonte à 8 800. La table s’est remplie avec une parité respectée et je dois dire que c’est la première fois que je joue une table aussi agro dés le départ sur ce Ladies.

montagnes

A la première pause je suis à mon stack de départ, comme me dit Alex-de-Clichy : tout va bien et puis d’un seul coup j’ai vu la lumière : Alléluia !!! Une première échappée manquée avec une décision réussie : relance en milieu de parole avec AQ et je me prends dans la gueule le tapis de la SB, tandis que la BB envoie le sien. Je fold prudemment AK et KK en face …….

Niveau 6 mode exterminator on. Les deux shorts de la table partent à tapis et pensant aux délices de la campagne je décide de payer avec 88 gruiiiiiiiick. AJ à ma gauche, KJ à ma droite, mes 8 tiennent 12 500. Étant pour le droit à abréger les souffrances des agonisants, je soulage dans la foulée un autre short AQ vs 32, la table casse, 19 000.

Je retrouve Pascaline, Pauline et Laetitia qui aurait pu faire un effort de prénom pour la rime. Moi le ménage je le fais pas souvent, mais quand je le fais c’est en mode Curling et c’est Létis qui en fera donc les frais, puis un Monsieur en tilt qui fait tapis à toutes les mains, un petit pot supplémentaire dans un 3 way avec deux shorts où je prends le side pot et me voici à 53 200 jetons de mon Barbecue, avec 29 rescapés qui seront rejoins par 22 joueurs sur 135 du Day 1B .

sport-curling8

La place Clichy est orageuse, grise au sens propre comme au figuré, non n’insistez pas je ne parlerai pas de ces manifs, fold …

Précision utile mon Barbec est à une heure de Paris. J’hésite à fold Clichy, mais ma 2e place dans la soirée sur le PLO FNL m’incite à croire que le good run est là. J’hésite à fold le Barbec, mais j’ai envie de campagne, de bzzzzzz amicaux et de bonne chair. Allez soyons sport on fera les 2 !!!

Parenthèse enchantée aux confins de la Seine et Marne près de l’Yonne chérie qui me manque tant. Un magnifique jardin, des chats, des abeilles champagne à la main, des tomates au goût d’enfance, de la viande subissant avec succès la Réaction de Maillard. Oui j’ai appris ça dimanche, car la Ruche c’est aussi ça et me suis couchée moins conne et plus riche de 50€, mais n’anticipons pas.

(La réaction de Maillard se produit durant la cuisson, lorsque les acides aminés à la surface de la viande s’assemblent avec les sucres présents. Cette combinaison donne son goût à la viande grillée et change sa couleur.)

maillardreaction

Timing oblige je dois fold l’Époisses et la tarte aux groseilles et Jeanne et Annette me jettent à la gare à 10km de là. Tant pis, tant mieux, vu le roupillon que je me tape direct dans le train, la panse est bien pleine ^^ Pour éliminer ces calories, c’est simple : arrivée Gare de Lyon 16H41, courir sur mes talons jusqu’à la 14, Saint Lazare, la 13, la place, ma place : 17H02, j’ai manqué une main. Nous sommes 51 pour 26 ITM.

Je suis encore debout empêtrée dans mes sacs quand j’ouvre AJ, on est 2 dans le coup avec une bonne joueuse rencontrée la veille, on split. Et là commence un long calvaire, l’habituelle difficulté de ce Ladies où à part quelques chattards gorgés de jetons, il y a des shorts, des minis shorts, des micros shorts et même des strings. Avec mes 13BB je suis plutôt parmi les mieux nantis, je peux patienter un peu en traversant un véritable désert ….

Du coup à la bulle je suis en string…. On est au main par main et j’ouvre JJ en BB, je suis prête, mais 2 tapis avant moi me dissuadent, vraiment pas envie de faire la bulle… fold …Un mort plus loin je lâche les chevaux avec KQ payée par 75 et le 7 river signe ma micro ITM. Toujours ça de plus pour les vacances, smile…Mama fnl

Deux TF FNL dimanche et lundi qui après un début de mois en forme de cata me remontent en 10e position au classement. Mais demain risque d’être un grand FOLD pour quelques jours : je serai dans la pampa en quête de connexion.

Je ne rêve que d’Océan à nager à perdre haleine, de lecture livre en main loin de cet écran qui m’aveugle de jour en jour, de moments complices avec Miss Bijoux et ses 13 ans aujourd’hui et de retrouver les fishs frétillant à leur juste place : dans mon assiette !!!

Bonne vacances à tous, retour le 11 aout !!!

 

Visite à Nougayork Part 2 …

Posted by Mama on 15 juillet 2014 with 2 Comments
in Bijou vie et oeuvre...

Je vous ai abandonnés dimanche,  un de ces dimanches où La pluie fait des claquettes et où Paris Parisse, au beau milieu de mon post défi Nougaro, Ami chemin entre je crois en Jésus et Neigerie  poudrant et glaçant  l’esprit. Cécile ma fille, fuis les Amours …

Pas sûr qu’un Prof de lettres se satisfasse de ma prose, goûte les Rimes de mon Rap idyllique, tant pis j’ai trouvé les mots Au fond de mon cœur.

Je vous décrivais donc employant Des gouts et des couleurs, Un grain de folie qui surgit soudain dans La Décharge de la vie comme un Kiné du cœur, un Docteur de l’âme. Ta tête se met soudain à jouer au Bilboquet sur un air Brésilien c’est de circonstance Un été 2014.

 

bilboquet

Tu imagines Une Rivière des Corbières sous le soleil, bordée d’un champ de Marguerite et ombragée de Pommiers de paradis. Tu me dirais :  » Annie couche toi là« . Tu moquerais ma rousseur :  » Mademoiselle je n’en crois pas mes yeux, pour Une perle brune je vous trouve bien blanche mais votre lune sera Mon disque d’été« .

Vachement décontractée et attachiante je répondrai :  » Mon cœur est une pierre, jouez donc au Cueilleur de cailloux, je ferai La perle et le pêcheur ce sera vous… »

Pas Frileuse  je poursuivrai : « HommeDansez sur moi mais faites attention E pericoloso Sporgersi, si je suis une oie, rappelez-vous imprudent Le coq et la pendule, mes jambes seront peut-être les aiguilles rythmant  votre dernier Tic Tac. Ce n’est pas votre foie doux Prométhée  que je vise, mais votre cœur. Chantez moi De haut en bas et en apnée La chanson du scaphandrier que je puisse dire de Ma fleur : C’est une Garonne!!! Go man !!! »

cru

Passant brusquement au tutoiement Tout feu tout femme, avec un Sourire carnassier : « Range tes Dent de lait, Tendre femelle, je vais te MaterToutes les filles m’ont suivi quand je leur ai chanté ma Chanson de pirate. Que ce soit Odette, Mathilde, Eugénie ou Marisa, jamais aucune ne m’attacha. Je sais enclencher La marche arrière et même si aujourd’hui j’ai envie de te dire I love you, de t’appeler Soeur âme, de te déclarer que tu es la Muse parmi les Muses, Demain je chanterai peut-être un autre prénom : L’amour ça va, ça va vite, on verra bien Nobody knows.

Profite du meilleur Chouchou bébé, laisse moi rendre hommage A tes seins et Les bas roulés sur tes chevilles après mes caresses Tu dormiras longtemps. Je t’ai fredonné Poison d’Alice Cooper et ton Toxic Love me fait tanguer Façon Chaplin : Je suis sous de toi comme assommé par 4 boules de cuir, mais je me convaincs de n’être qu’un Visiteur de passage. Embrasse-moi et Gratte-moi la tête. »

Oubliant sous tes mots et tes caresses tous les Victor ou les Pablo, les Serge et Nathalie, les Jules, ah non lui C’est Eddy, ballottée comme Une bouteille à la mer par tes vagues aussi violentes que le Pacifique , je m’abandonne à La danse qui ne me laissera jamais plus Comme avant. Les chenilles du bout de tes doigts comme mille pattes sur mon corps, Les petits pavés que tu dessines sur ma peau, Les craquantes et savantes voluptés dont tu m’honores, me laissent hagarde. Il y avait une ville …Enfin  Je crois

ville

Allez j’arrête Le CinémaC’est l’heure de faire dodo, l’heure des Papillons de nuit, l’heure où Les anges pleurent des larmes de Neige sur le chagrin des amants séparés aux 4 vents de La planète bleue, l’heure de Toutes les musiques, l’heure ou Le chat et La chienne se flairent, l’heure où Ma cheminée est un théâtre

Nous voici au matin, l’attente a pris une nuit de Vieillesse, 64 nuits avant de jouer L’Irlandaise, avant la Réunion, enfin loin de Paris mais … Seras-tu bien là Maudit comptant Les pas en guettant mon vol, ou planté là, Statue de l’Homme rigide dans l’attente ? Les Stances à New-York ou dans le Vieux Vienne sont les mêmes qu’à Dublin et nous partirons main dans la main jouer notre nouveau Western aux tables et ailleurs K du Q . Certes Les mains d’une femme dans la farine c’est beau, mais cartes ou stylo en mains ou dans ta tignasse de Métèque (oui c’est pas de Nougaro mais je fais ce que je veux avec Ses cheveux)   Tu verras ce sera Very Nice

Dublin

Et Splaouch mon Raph !!!Alors bien rendu hommage à Sa Majesté le jazz ? C’est cadeau, c’est plaisir, C’est mon cœur et tout ça pour rien, Pour une Séguedille, oui j’hispanise beaucoup en ce moment.

Il en manque quelques-unes je l’avoue : Chanson pour le maçon mais je n’essuie plus les plâtres, Chanson pour Marilyn pas envie de réfléchir 7 ans, Sing Sing Song je refuse d’être prisonnière (comment ça trop tard ^^), L’île Hélène oui j’ai envie d’exil,  La mutation elle est entamée …

Je te laisse A Musset et à Amstrong, et quand tu veux tu me composes La chanson : une Berceuse à Pépé , un Ryth’m flouze … un aussi bel hommage que C’est boa (je crois qu’il parlait de moi ) ou un aussi insolite que Vermifuge lune  :) J’aime les surprises et les bizarreries  … Bozambo !!! C’est un BanZaï Nougarien :)

En ce mardi matin Si les cigales m’étaient contées elles crisseraient de leurs pattes les mots que je voudrai entendre de lui L’homme de l’Equateur , L’enfant phare,  lui si loin et si proche : Ma femme

phare

Visite à Nougayork Part 1 …

Posted by Mama on 13 juillet 2014 with 11 Comments
in Bijou vie et oeuvre...

Mon post sur Renaud a donné l’idée à mon pote Raphaël de me lancer un défi : faire la même avec les morceaux du Petit Taureau. J’ai bien écrit un Rock à Renaud, pourquoi pas un Hymne à Toulouse : Le jazz et la java de Claude. Alors j’ai sorti ma Plume d’ange, oui je sais vantarde, l’écriture d’un blog est un Art Mineur … mon Pauvre Nougaro c’est ton tour …

nougaro

Raphaël c’est le papa d’Anna Une petite fille du quartier. Bon chez nous c’est pas Harlem, plutôt ambiance village et on se retrouve au café de la place de L’église, un bar tenu par des chinois ce qui me permet de caser Tchin Chine…Il y a de tout, Les petits bruns et les grands blonds, Fifi La légende du forgeron, Aymé qui pousse Le cri de Tarzan, Jojo le projo, Les don juan de la SNCF … Ça picole, ça joue au 421 en comptant Les points, il y a des discussions Au niveau des pâquerettes et les soirs de foot,  Allez les verts , c’est La samba des prophètes. Séverine règne sur ce petit monde Femme orchestre , on est loin de la Jet Set, plutôt ambiance Clodi Clodo

Même si Raph est loin d’être un Quasimodo, même si le duo de duettiste de Jojo et Jéjé façon Don Quichotte et Sancho peut parfois me faire sourire, j’en ai Assez et ne rêve que de sauter dans une Locomotive d’or , fuir loin de Montparis et voir dans mon rétroviseur la Rue Saint Denis et la Rue de Douai s’éloigner …Partir…

Où ?   Venise, l’Ile de Ré, la Côte d’Azur, faire à nouveau Le petit oiseau de Marrakech, me jucher sur Le rocher de Biarritz, même un Bidonville ferait l’affaire pour sortir de ce parisien Alcatraz qui m’enferme loin de toi. Quand Freddy est parti à Vegas pour 4 ou 5 jours après avoir envoyé un baiser à Mademoiselle Mama, même si j’étais heureuse pour lui, une petite pointe de Jalousie ^^

loco

14 juillet Bleu blanc Blues, les pétards et les cris de la foule Rouge et noire me faisant naviguer sur Des voiliers d’ Insomnie. Autour de minuit je rêverai encore d’Ailleurs, oui c’est très Fleur bleue

Vais-je faire un post La vie en noir, Le chant du désert, où L’amour meurt jeune, avec Les enfants qui pleurent, un cœur Prisonnier des nuages, une Vie violence où il n’y a pas de Daddy ou Ya pad papa, Comme une Piaf, toujours A cœur perdu , où Ça tourne et Ça fait mal ?

Ou un post léger Comme l’hirondelle, plein d’Énergie, amoureux et Sensuel, truffé de Bonheur, sentant bon les Déjeuners sur l’herbe, Les billes des enfants qui roulent à terre, la frimousse d’Un écureuil à Central Park, où la Vie c’est beau va

écureuil

L’important est de Faire une chanson qui t’aille … un Gloria à L’amour sorcier, pour te nourrir de mes Mots, toi qui en a tant de maux,  Viens dans mon roman

Oui l’écriture pour moi C’est ça la vie, un bic à 4 couleurs Armé d’amour, Vive l’alexandrin même si ça n’est plus vraiment A la mode. Quittons donc l’Allée des brouillards, Bras dessus bras dessous, et A la lumière d’une étoile parlons d’Amour tout court….

Moi qui suis tellement nulle que J’ai perdu le Mont Blanc dans la neige, moi qui suis tellement tordue que Je ne suis pas de mon avis, moi qui suis tellement douée que je n’ai toujours pas trouvé La clé de la vie, je te le dis sans Langue de bois, avec toi j’ai trouvé L’espérance en l’homme.

Mon âme a essuyée Beaucoup de vent, a été étirée et tordue comme un Bandonéon, et pourtant je sais qu’ Il faut tourner la page, et pourtant comme Blanche Neige je crois encore au Prince Charmant, oui je sais Elle s’appelle naïve :/ Je te sens solide comme Le gardien de phare et il faut que tu m’aides à arrêter ce Cycle, Amen. Après tout j’ai droit aussi à mon coin de Paradis, emmène-moi loin des Mines de charbon de Mon assassin, je suis A bout de souffle

 

bandoneon

Je ne perdrai pas la Cadence, mais dimanche c’est L’aspirateur suite demain ou mardi ….

 

Le Bal des Bargeots …

Posted by Mama on 12 juillet 2014 with 2 Comments
in Bijou adresses...

Oui ça aurait pu être un excellent titre pour vous parler de la FNL … FNL dont je vous reparlerai tout bientôt.

Vous connaissez mon goût des réjouissances sur commande et en particulier de la fête nationale et chaque année je vous ressors mon post de râleuse : Marianne est moche avec une pensée pour Renaud.

Mais quand une Tata prend contact avec une Mama en lui citant Musset …

Pour le bal qu’on prépare
Plus d’Une qui se pare
Met devant son miroir
Le masque noir

pont-soupirs-venise

Non ce ne sera pas au Pont des soupirs, les soupirs viendront le lendemain matin avec l’aspirine, mais sur le Port de la Rapée au Café Barge entre le Pont d’Austerlitz et celui de Bercy, que Tata vous propose de venir fêter le 14 juillet loin des traditionnels bals des pompiers.

 » Laisse ton cerveau à la maison et viens avec ta troupe de bargeots, toqués, fous et autres farfelus pour une fête qui s’annonce mémorable. « 

Je sais pas vous mais c’est le genre de phrase qui me parle immédiatement :)

1000 m2 de terrasse qui seront envahis le 14 juillet dès 17H par une bande de joyeux fêtards attirés par un programme d’animation qui les mènera au bout de la nuit : Chapiteau de Lumière, Feux d’Artifice , Danseurs et Performeurs, Atelier « Pose Ton Posca », Pêche aux Shots (ça changera des fishs!!!)

Toutes les infos sont sur la Page Facebook de la soirée que je vous invite à liker et sachez que le prix d’entrée n’est que de 10€ après 21H et gratuit si vous venez déguisés.

Infos et inscription ici : lessoireesdetata@gmail.com, n’hésitez pas à venir voir Tata de la part de Mama, ça reste en famille :)

Gloussements …

Posted by Mama on 9 juillet 2014 with 26 Comments
in Bijou râle..., Bijou vie et oeuvre..., Tout mais pas n'importe quoi...

Un billet terriblement sexiste et caricatural, mais j’avais envie … :)

Je ne sais pas ce qui se passe en ce moment, mais dans une sorte de printemps à retardement, je vois autour de moi les sourires radieux de plusieurs de mes coupines tombées en amour comme on dit chez nos cousins. Pour rester dans la comparaison canadienne, si ces dames se noient rapidement engluées dans le sirop d’érable, leurs hommes seraient plutôt du genre bucherons des cœurs et quand ça tombe ça fait mal TIMBERRRRRRR. Le sourire peut très vite se voiler de larmes.

bucheron

J’en parlais hier avec un ami qui pourtant ne renie pas sa part de féminin : nous ne vivons décidément pas sur la même planète et les siècles n’y changent rien.

Une femme amoureuse se transforme instantanément en guetteuse. Que ce soit en regardant la montagne en quête de signaux de fumées, en scrutant le ciel pour voir arriver le pigeon voyageur, en guettant le moment où l’allée retentira des sabots du destrier du messager, en faisant les 100 pas devant la boite aux lettres à l’heure du passage du facteur, enfin une heure avant on ne sait jamais, en vérifiant 20 fois que le téléphone est bien raccroché, Madame guette.

 

bécassine

De nos jours ce sera un portable sorti du sac à main à chaque minute, ouf j’ai du réseau, une boite mail qui devient le centre de votre vie, une messagerie Facebook qui vous fait frémir quand elle ouvre d’un coup son œil vert dans un battement de cil qui affole le cœur.

L’Homme lui continue de vivre normalement : il guerroie, festoie et même s’il pense à vous il est à mille lieues d’imaginer les affres dans lesquelles vous vous mettez. L’attente ça énerve et il restera totalement abasourdi devant la furie qui lui reproche un silence de 24 heures.

On guette aussi les signes. Les signes à la con : si la voiture rouge tourne à droite le téléphone va sonner, cette conne continue tout droit et le vilain rectangle reste muet.

poupée

On relit pour tromper l’attente inlassablement ses sms, psalmodiant comme un divin cantique des cantiques ses moindres mots et cherchant comme un talmudiste tordu le sens caché des phrases. Hélas ma petite chérie, quand il t’écrit « je vais voir le match chez un pote, absent ce soir, à demain bisou » tu pourras le retourner dans tout les sens, il n’y a aucun message subliminal. Même si j’ai renoncé depuis longtemps à comprendre les Hommes, j’ai au moins pigé ça : aucun double sens à chercher dans leurs paroles. En revanche pas d’illusion Messieurs, une femme entendra toujours de toutes façon ce qu’elle veut entendre, la traductrice a un léger parti pris.

Dans ces périodes les coupines jouent un rôle essentiel. Elles deviennent décrypteuses adjointes et viennent apporter leur concours dans le décorticage des faits et gestes du mâle. Commence la litanie des « nan mais tu vois  s’il a dit que, ça veut dire que »,  » trop mignon là ce qu’il t’a dit », « sûr il est croc », « ouais mais gaffe il dit peut-être ça à toutes », « fonce ma belle », « freine ma belle », « alors tu l’as vu? », « il a appelé? », « il a dit quoi? » … gloussements, ricanements, détails donnés en baissant la voix, conspiratrices impudiques…

copines

Vous n’imaginez pas à quel point la moindre attention, le plus petit geste, un gentil surnom, un cadeau, une fleur ou un sourire devient un puissant produit dopant pour les femelles. Les mâles eux, ont peu ou pas besoin de se confier et généralement s’ils le font c’est… à une femme.

La femelle amoureuse a un nouvel axe central et tout, TOUT tourne autour de LUI. Cette robe inutile achetée pour faire briller ses yeux, ce livre dont on aimerait qu’il goute la poésie, ce plat dont on aurait voulu le nourrir, ce petit chagrin qu’on aurait voulu qu’il console, cette ruelle pavée qu’on aurait voulu remonter main dans la main…

Cet état de béatitude rend le soleil magique et la pluie exquise, les yeux sont rêveurs et le sourire un peu benêt permanent. Bizarrement les autres mâles doivent le sentir et quand on est amoureuse on se fait draguer par tout ce qui bouge. Une certaine luminosité qui suinte de nos gestes ou plus prosaïquement un sillage d’hormones va savoir …

 

LES COIFFEUSES AU SOLEIL  TERRASSE DE CAFE PARIS JUIN 1966

Mais à de rares exceptions près la femelle est exclusive, elle ne partage ni son cœur, ni son corps. Admirative d’une main, d’un petit pli dans le cou, d’un grain de beauté ou d’une fossette, elle ne veut qu’une peau contre la sienne. C’est là où ça se gâte, la monogamie est rare chez le mâle. Combien d’hommes mariés ont en permanence une maitresse à leurs côtés. Une vie de petits secrets où l’on téléphone à l’autre en allant acheter le pain le week-end, où l’on efface scrupuleusement messages et mails, où les heures de l’une seront toujours volées à l’autre. Certains font des promesses qui n’engagent que celles qui les croient, d’autres apprennent avec le temps à se taire ou même à être francs.

Cette franchise sera peu souvent récompensée… Ce que femme veut … Ruses, petites tricheries, , bouderies, colère, ronronnements, flatteries, regards, tout un arsenal de séduction déployé pour arriver à ses fins. Mais si les femmes sont capables de trancher dans le vif avec une certaine dose de brutalité, hé oui je vais le sortir mon poncif : les hommes sont lâches. J’aime bien dire veules aussi. Ils sont attachés à leur petit confort, à leurs habitudes et n’ont pas les capacités féminines à créer un tsunami.

Maria-Callas.-Le-mystere-de-sa-mort

Ils resteront toujours des petits garçons, c’est dur à notre époque d’être un Homme. Alors nous les femmes on continuera toujours à guetter, à poser des questions masochistes dont on n’aimera pas les réponses ou à croire sciemment à des mensonges qui nous arrangent.

On va le terminer en musique celui-là, un pour nous, un pour eux… Ah oui j’ai oublié dans ma liste la monomaniaquerie musicale qui s’empare de l’Amoureuse… j’ai oublié tant de chose, c’est tellement compliqué d’aimer …

Allez une 2e dans le clan de Mars pour me faire pardonner ou pas ^^

L’été vient …

Posted by Mama on 7 juillet 2014 with 9 Comments
in Bijou en famille..., Bijou joue au poker..., Bijou vie et oeuvre..., Bijou voyage...

Sept jours que je délaisse ce blog, il faut dire que mon Post sur Renaud  m’avait pris deux jours à écrire et s’il a asséché ma plume quelques jours tant j’y avais mis d’application, mon cœur s’est à l’inverse gonflé des milliers de likes et des centaines de commentaires et partages sur Facebook. Intéressant d’avoir ces dizaines de regards hors Pokerland sur ma prose, des regards qui furent si bienveillants que je fus émue aux larmes…

Difficile de passer d’un cri d’amitié à un chanteur à mes résultats aux tables, grand-écart improbable, mais après tout un blog c’est ça : des tranches de tout qui s’empilent avec la même incohérence parfois que dans la vie. On parle de « mauvais timing » au Poker sur une mauvaise rencontre, vous m’accorderez qu’on en subit une kyrielle au cours de notre existence, des mauvais timing…

rencontres

Pour le Poker ma mauvaise rencontre du mois de juin fut un Fredoallin dopé aux « english pies ». Je frémis en me souvenant à l’instant que Busty est à Londres, OMG une walkyrie dopée ça va être terrifiant. Bref sur la FNL le championnat de juin fut très disputé, avec un quintuor de tête dont je faisais partie qui s’est tiré méchamment la bourre les 10 derniers jours.

Fred s’est octroyé 4 victoires dans la dernière ligne droite et il m’a coiffée au poteau.

Finale

Immense déception, mais bon That’s Poker, VGG à lui et on tentera d’y arriver un autre mois. Pour juillet c’est mal barré, aucune réussite et absente à partir du 23.

Hé oui Mama part en vacances avec Miss Bijoux pour la première fois depuis …. plus que ça… mes lecteurs et amis les plus fidèles savent que les étés ont souvent chez moi un goût de sombre, cette année il aura le goût de l’eau salée, du poisson et des fruits de mer et surtout de l’amitié : douze jours à Saint Gilles Croix de vie d’abord chez Coupine Sonia, puis dans une location et ensuite une semaine à Nantes rejointe par Zarounette chez le poto Nantais.

Cette joyeuse perspective tient en respect les ombres qui parfois s’approchent et puis en septembre ce devrait être Dublin et le WPO, c’est fou de voir à quel point ça aide d’avoir des projets…

Enfin je vous recommande la lecture d’un délicieux petit livre, qui s’il ne mérite aucun prix littéraire malgré ses jolies formules est un véritable réservoir d’optimisme.

cramé

Les hasards de la vie font se rencontrer quelques solitudes dans un lieu improbable et l’un des protagonistes va mettre tout son cœur à panser les plaies des uns et des autres et par ricoché les siennes. Quelques passages cousus de fil-blanc ou un peu too much, dommage, mais l’ensemble laisse le sourire au lèvre et surtout l’auteur livre des clés du fonctionnement masculin qui plairont aux filles :P

humour_im501_homme_parfait

Bonne semaine et GL aux français sur le Main des WSOP : que Dame Chatte soit avec vous !!!

Renaud séchant ses larmes …

Posted by Mama on 1 juillet 2014 with 65 Comments
in Bijou vie et oeuvre..., Tout mais pas n'importe quoi...

Il était jeune, beau, les yeux bleus délavés comme je les aime. Des yeux qui depuis ont perdu de vue le bonheur et les mots. Une plume  rageuse, parfois poétique, souvent drôle.  Quand on se nourrit de l’écriture et qu’on en perd l’appétence, cette anorexie est mortelle.

Fan de la première heure, pas groupie, juste fan, je suis de loin en loin sa descente vers le néant. Terré dans le Sud avec comme compagnons de route ses verres et ses bouteilles, il finit de se consumer à petit feu, comme une gitane de Gainsbourg mal écrasée dans un cendrier.  jeunevieuxmiddle

87 800 personnes lui prodiguent depuis toute la France leurs encouragements, messages jetés à la mer qu’il aimait tant. Alors ces quelques mots d’amour en seront un de plus… Écoutez moi les Gavroches

bouteille
Sans vouloir jouer Les Charognards, depuis que tu es Déserteur de nos cœurs et que t’as Tout arrêter, ton absence fait un Boucan d’enfer. T’as débarqué dans ma vie avec ta Petite Gueule d’aminche j’avais 13 piges. Sans Dec 37 ans à t’écouter ça crée des liens. Vous pouvez ricaner Sentimentale mon cul !!! Juste un peu nostalgique …

Les départs en vacances avec ma  sœur qui hurlait à l’arrière A quelle heure on arrive ????? C’est quand qu’on va où ????? Avec mon père on mettait chacun un écouteur du walkman et on braillait avec toi Laisse béton pour plus l’entendre.

70
Les années passaient avec son lot de banalités qui deviennent souvenirs : La boum chez La mère à Titi, le moment où on a pu dire de moi Elle a vu le loup, les années Étudiants poil au dent, bien loin de la Banlieue rouge, chez moi c’était plutôt Camarades Bourgeois et j’aimais pas ça, alors je trainais avec La bande à Lucien le week-end.

Je t’ai vu plusieurs fois en concert et certains Dimanches à la con quand j’avais Le blues de la Porte d’Orléans j’allais rôder au cimetière Montparnasse et passait devant chez toi rue Raymond Losserand … Hé oui moi aussi je suis du 14e arrondissement, je suis comme toi Amoureuse de Paname, j’ai aussi posé mon ptit cul à La Coupole et à La Close. Je ne t’ai jamais rencontré … Si une fois : c’était en 1984, j’étais avec Mon amoureux dans ma 104 et tu marchais rue Mouton Duvernet dans ton grand imperméable. J’ai fait une marche arrière pour me retrouver à ta hauteur genre Le retour de Gérard Lambert, et puis … ben rien… Tu m’as regardé, j’ai pas osé te parler et je suis repartie comme une P’tite Conne. J’allais te dire quoi ? Salut Manouche ? Tu vas au bal ?

Boulevard_du_Montparnasse,_Paris_14

Et puis Adieu l’enfance, le temps a passé et je me suis retrouvée En cloque et Mon nain de jardin ce Pt’it Voleur de temps a changé ma vie. Je lui chantais pour l’endormir Chanson pour Pierrot ; et puis il y a eu son frère, Baby sitting Blues souvent, la vie s’est écoulée ; il y a aussi eu Ma Blonde, ma Lolito Lolita à moi, non je te kiff pas assez pour l’avoir appelée Rita, Germaine ou Greta, à la rigueur Mélusine ou Elsa j’aurai pu … Une Deuxième génération qui connait tes chansons.

Pourquoi je te raconte tout ça ? Parce que moi aussi J’ai la vie qui me pique les yeux. Je suis tellement Fatiguée de vivre  que j’ai l’impression d’avoir Cent ans et C’est pas du pipeau. Avec mon premier Cheveu Blanc je me demande Pourquoi d’abord la vie est une Chanson dégueulasse, une sorte de Triviale Poursuite qui ne mène qu’au désespoir sous un Soleil immonde, un paquet vide offert par un Père Noël noir.

marais

A force de dire Société tu m’auras pas, ben si on s’est fait eu mon Loulou et si je me demande parfois Où c’est que j’ai mis mon flingue ce serait pour me le coller sur la tempe Devant les lavabos et me dire à moi-même Adieu Minette dans une dernière Java sans joie éclaboussée de Rouge sang. Tu vois j’ai La médaille de l’optimisme Dans mon HLMJe vis cachée, vieille Petite fille des sombres rues.

Et puis d’un coup c’est Le retour de la Pépète : j’ai pioché le Mistral Gagnant au milieu de 500 connards. Tu sais ceux qui te promettent le monde en mode Je m’appelle Galilée et qui ensuite veulent t’apprendre à penser comme eux, copies conformes de L’entarté… Je connais, mon mari Jojo le démago m’a fait le coup, mais c’est une autre histoire…

Mon espoir je l’ai rencontré dans l’Aquarium de Pokerland, c’était le moment de partir à La pêche à la ligne et Son bleu m’a transformée en La belle de Mai. Les 5 sens  en éveil, j’entends à nouveau les Rouge-Gorges. Ça donne envie de partir de l’Hexagone pour Danser à Rome sur un Tango de Massy-Palaiseau ou même un Tango des élus ou pourquoi pas un Chtimi rock. Ça donne envie d’être Allongé sous les vagues de sa tendresse Jusqu’à la fin du monde et ma Peau aime. Ça pourrait presque me donner envie d’Arrêter la clope, mais presque seulement  : faut pas déconner Doudou s’en fout il fume aussi.

Tango

Même si cette Ballade Nord Irlandaise risque de résonner comme C’est mon dernier bal , même s’il ne me dira jamais Ma gonzesse, même si je me perds Dans la jungle de mes sentiments, même si c’est à Cœur perdu et qu’à la fin la seule issue sera d’aller voir le Marchand de cailloux, de me les accrocher au cou et de me jeter dans la Baltique, je rends les Corsic’armes et lui murmure dans un souffle : je suis Morgane de toi

Tout ça pour te dire Tonton, que quand j’entends A la téloche que dans la Baston entre Dr Renaud et Mister Renard, t’as penché du côté du verre trop plein et que c’est pas de La menthe à l’eau, que dans ta vie Il pleut tous les jours, que t’es vraiment Mal barré ça me déchire. Me jette pas si je te dis que j’ai envie de prendre La tire à Dédé, de dire ciao Paris, bye bye Les bobos, faire un doigt au passage à Mon Beauf de voisin et à sa femme, Elle est facho et même si je ne suis plus Socialiste je peux toujours pas les saquer les fafs.

doigt-d-honneur-marion_peck

Dés que le vends soufflera je mettrai les voiles et en premier hommage je prendrai L’auto-stoppeuse. En roulant on écoutera La chanson du loubard, La Ballade de Willy Brouillard, Jonathan, Leonard’s song, Miss Maggie , En la Selva … ouais celles-là elles étaient dures à caser.

Je te trouverai à une terrasse Près des autos-tamponneuses, dans un rade : Aux Trois Matelots. Me prenant pour une Fille de joie tu fouilleras Dans ton sac pour me filer un autographe et je te dirai que je mange pas de ce pain là, mais que  Si t’es mon pote tu payes ton coup. Tu m’expliqueras : « C’est Mon bistrot préféré, le serveur ce Petit PD là il s’appelle Malone commande un godet »

Refaire-le-monde-Sebastien-Fleuret-3_L

On commencera à parler et à refaire le monde, un monde où l’on s’occuperait de Nos vieux, où de Manhattan à Kaboul ne seront plus Morts les enfants, où il n’y aura Pas de dimanche … ni de Putain de camion pour nous enlever des Michel ou nous blesser des Karine … On discutera Tant qu’il y aura des ombres et même encore plus tard que ça, verre après verre jusqu’à ce que le patron nous foute dehors Manu militari comme des Pochtrons.

Englués et maladroits dans Le sirop de la rue on se dira Adieu. Je te chuchoterai :  » It is not because you are déçu par la vie, ce Je cruel, qu’il faut lâcher la rampe : je veux la suite des Aventures de Gérard Lambert moi, je te lâcherai pas et je suis une vraie Teigne. Allez Adios Zapata, prends soin de toi et Marche à l’Ombre  »

Je regarderai ta silhouette, Le gringalet , s’éloigner, sourirai en t’entendant fredonner Je suis une bande de jeunes, et repartirai jouer à Mimi l’ennuie sur Paris….

Renaud

Oui ce texte ne mérite pas un Oscar et si Ma chanson leur a pas plu aux Buffalos Débiles, faites gaffe J’ai retrouvé mon flingue. A part ça rien… ah si J’ai raté téléfoot et le Le petit chat est mort

Olé !!!

 

 

FNL : un Koko à la coque

Posted by Mama on 28 juin 2014 with 12 Comments
in Bijou joue au poker...

Après cette 9e place de jeudi qui ne fit pas progresser mon compteur, le ton était donné : un top 3 ou rien. Dans mon collimateur le top 10 et en particulier ceux qui cernaient ma 3e place. Le moment d’aiguiser mon embryon d’aileron et de me sortir les doigts des ouïes. Ils tentèrent bien de me fuir …

seule

En vain et à 21H je fus accueillie par un Kewi Koko s’exclamant  » Ah non pas elle », je fus soudain prise d’une irrésistible envie de me faire le Titeuf. Mais le Poussin est Dur à jouer. Je décidais de lui coller aux Mollets pour Brouiller les pistes et faire monter la Mayonnaise.

A 21H03 je pus assouvir ma faim et vis se lever l’Aurore de mes rêves.

De BB 15/30 je reçois 5d 6d.

UTG le Koko fait 60, Gondorff UTG+1 call, et je complète, tout en me disant :  » freine Mimosa , t’as un classement à jouer Cocotte« .

Ts 5s 6h

 

Alors là mon Poulet ça va chier !! J’y vais piano en posant 100 et ce petit insolent me prenant pour une Pintade me colle 330 dans le bec. Je paye en gloussant d’aise, m’octroie une gorgée de Chimay (pardon ma gaufrette les oeufs Leffe ça n’existe pas, les oeufs chimay oui ^^) et admire le magnifique 2 de carreau qui ne change rien.

J’ouvre à 450 et le jeune Coq me croyant aussi peu armée qu’une Cendrillon monte sur ses ergots et m’envoie dans la tronche son tapis 2340 A la russe. Sa paire de Dindes, il aurait pu faire l’effort pour ma plume d’avoir 99, est Mornay face à mes deux paires qui ont même l’élégance de s’envoler jusqu’au full river. Bon on va pas en faire tout un Plat, c’est moi qui peut chanter Cocorico, le coquelet quant à lui peut aller se faire cuire un oeuf, partir A la neige, bref sortir de mes pattes. La suite se passe bien…

stack vendredi

Quelques moves Gratinés, des pirouettes pour ne pas me retrouver toute Meurette, le rail de mon écossais qui met une note de Bacon dans tout ça et après 15 minutes de HU violent avec Yvon, l’Omelette est dite, fallait pas me prendre pour une truffe comme dirait Yeuns.

hier

C’est une Bénédictine, une bénédiction au féminin… Cela allait-il suffire pour repasser première au général ?

Ce matin les yeux encore Pochés, je me précipitais sur le fofo : Miroir, mon beau Miroir, oui c’est le petit nom que je donne à Will, suis-je à nouveau la daronne ? Mais oui Duchesse m’annonça-il à midi.

chaud bouillantIl reste 3 soirs pour que je transforme définitivement mes adversaires En gelée, wish me luck, donnez moi la cot cot et roule ma Poule !!!classement

FNL : Fredoallin m’a tuer …

Posted by Mama on 27 juin 2014 with 11 Comments
in Bijou joue au poker...

La baston mensuelle se poursuit sur la FNL et je l’avais bien dit ne pas vendre la peau du fish avant de l’avoir péché. Les soirées se succédaient …24 juin

J’agitais mes petites nageoires sous des regards plus ou moins fiers et bienveillants et quand j’atteignis ma 10e TF du mois je ne pus m’empêcher de penser que c’était in the pocket.

10e TFHier soir bien concentrée, boum 11e TF qui hélas ne m’amène pas de points et là c’est le drame. Fredoallin galvanisé par son régime alimentaire britannique gagne pour la 2e fois en 2 jours le tournoi, me pique ma première place. Pire encore _4me dopé à je ne sais quoi et je ne veux pas le savoir, (Leffe inside ?)  me passe devant et je ne suis plus que 3e !!!deadAaaaaaargh !!! Il reste 4 soirées pour faire mes preuves, il fait chooooooooooooooo !!!!

tournois

Dire que le bougre trinquait avec moi !!! Vais lui faire bouffer son béret moi !!!

2014_011

A ce soir, il ne sera pas fait de prisonniers …

classement

Vegas : rêves de potos …

Posted by Mama on 24 juin 2014 with 19 Comments
in Bijou joue au poker...

Ceux qui me connaissent savent que le matin au réveil, un certain temps de latence m’est nécessaire pour commencer à replacer ma tête à l’endroit prévu par notre anatomie. Café, tartines, clope, re café, re clope et l’on peut commencer à me parler en obtenant autre chose qu’un grognement, voire un rugissement.

réveilLecture des mails, un œil sur Facebook MP et notifs, un check de Skype,  un tour sur le CP, un tour sur la FNL et mon cerveau commence à ronronner à nouveau, au boulot.

Mais depuis quelques jours le rituel matinal s’est enrichi de quelques sourires. C’est sur un fond musical approprié que je me rue sur la FNL pour surveiller l’avancée du classement du championnat d’une part et les pérégrinations du Boy’s Band de la FNL à Vegas d’autre part.

Enfin pour le classement Will a trop tendance en ce moment à peigner la girafe : dernières nouvelles samedi matin, puis un grand silence décidément c’était la mode ce Week-End. Enfin lundi matin :FNL daronne

Pendant ce temps les pt’its gars de la FNL débarquaient la fleur au fusil à Sin City en mode balla- Winamax, limousine et champagne.balla

Ils ne sont pas venu pour natter le lama eux, et à peine arrivés Ryna nous plantait déjà un but une ITM. Je leur souhaite que ce soit la première d’une longue série : mon petit Souf a besoin d’un nouvel ordi, Président doit offrir une coupe de cheveux à Pat et Alex me doit une paire de lunettes oranges :)

C’est bon de voir leurs sourires, leur plaisir… Stefal et Fred sont également arrivés sur place et l’on sent chez le géant belge une joie d’enfant comblé. Et puis ce matin sans aucun respect de mon rythme matinal mais je lui pardonne tout à mon Escroc, c’est mon petit Phraidee qui me téléphonait aux aurores pour me faire ses adieux avant son départ. Là encore je suivrai avec attention le récit de son épopée vegassienne. Les Pros à Vegas font juste le job, les anonymes nous font partager des rêves ….

Hier sur la FNL en mode arapède, oui j’ai un faible pour les chapeaux,  contre vents et marées et du roulis il y en a. arapède

Il devient difficile de marquer des points puisque ce sont les 15 meilleures perfs qui comptent, ils sont plusieurs à vouloir ma peau comme je veux la leur et je guette les bustos, faisant la ola quand le petit Koko lâche la rampe, ou quand 4me distribue ses derniers jetons. Ouf hier ça a tenu!!!

FNL bis

Reste 7 soirées pour remporter ce putain de championnat et remplir l’un de mes objectifs 2014 qui sont pour rappel : gagner le Ladies Winamax à 5€ du mardi (à ce soir les filles ^^), gagner le free Ladies Winamax du mercredi (à demain les filles ^^), faire au moins une ITM Live (done) et donc gagner une ligue mensuelle FNL.

Rêvons donc ici ou ailleurs, ça ne coûte rien et c’est tellement bon : Good Luck à tous !!!

citation-reve-vie

Vamos Muchachas !!!

Posted by Mama on 22 juin 2014 with 1 Comment
in Bijou joue au poker..., Bijou lit...

Oui les filles, vous qui avez la chance d’être à Vegas faites nous rêver sur le Ladies Event comme Vanessa en 2010 ou comme Julie l’an dernier. GL à toutes !!!!

vaness-6

On a les rêves qu’on peut, moi c’est sur la FNL que je continue de me démener et c’est pas simple. Repassée en 2e position jeudi au général, vendredi terminant runner up derrière God Winamax, je reprends pour quelques points la première place. FNL RepriseJe le dis vite car hier soir ce fut un déchattage en règle. Je réussis un joli doublé : out la première et de la ligue, et du Omaha. La tête ailleurs, très, très loin dans les nuages et deux groupes se faisant concurrence dans une joyeuse cacophonie en bas de chez moi pour la fête de la Musique  et me voilà combinant moves hasardeux agrémentés d’un vrai pas de bol.

Cela va-t-il me coûter ma première place ? Anda Muchacha !!!

Je viens de terminer le 3e tome de Muchachas de Katherine Pancol qui nous a fait le plaisir de les sortir à quelques semaines d’intervalle. Je me répète mais l’on devrait rendre cette lecture obligatoire à toute la gente masculine, tant l’auteur excelle à expliquer les femmes à travers ses personnages et ses jolies formules.muchachas-t1-michachas-katherine-pancol-L-qjBn1aMalgré la couverture rose et l’heureux dénouement, il y a aussi de la noirceur et des tourments. Elles se battent toutes à leur manière pour tenter de fuir le pire d’elles mêmes, illustrant à merveille le fameux poncif : on a la vie qu’on se fait. Le jour où l’on comprend qu’on a toujours finalement le choix, c’est le premier pas vers le bonheur. Vamos Muchachas !!!

Objectif FNL…

Posted by Mama on 17 juin 2014 with 23 Comments
in Bijou joue au poker..., Bijou vie et oeuvre..., Tout mais pas n'importe quoi...

Le Live FNL aura permis de mettre un visage sur les pastilles. Ben oui les FNL vous vous en doutez, vous êtes tous dûment pastillés : un arc en ciel de rouge, de rose, de vert et de bleu.

Il est loin le temps où il fallait que je vous imagine … Sauf qu’avec vos changements de pseudo, tout est à refaire. Et puis les FNL vont et viennent, ma dernière mise à jour sous forme d’une déclaration d’Amour en deux parties à Anne41 datant de mai 2013 , il était temps de passer à nouveau les troupes en revue.

On va tenter de vous présenter tout ça avec GlaGOUAILLE toute parisienne, sortez votre babann de l’oreille et esgourdez. En ce moment ça se passe plutôt très bien _4me. On pourrait même dire que je RuNLikeJySuS, que toutes mes décisions sont _EVMax_, ça baigne dans l’huile comme dirait Lossieur. Ceux qui pensaient « La vioque izegaga » vont avoir Malomenix voire même TrOmA-LoKu.FNL mur

Est-ce la présence crachottante  d’ElPeruviano2, celle enfumante de zaranova1, mais il y en a qui font moins les malins. On dirait que je suis tombée dans le chaudron de PanOramix, que j’ai volé toute sa progéniture féline à Mister Louls éleveur de chatte, que j’ai bouffé du samlion, je suis devenue tout simplement demoniaks.

Comme un rituel immuable à 21H après avoir enfilé mes Cho7 et mon sarouel je pénètre dans l’arène. Même si on n’est pas là pour se faire des Kalinou, on se salue toujours, enfin presque, à la FNL. Je ne me lance pas à faire des AXL de suite, plutôt tendance à jouer lapalourde au départ : il faut de tout dans l’aquarium. Et en matière de tout il y a parfois n’importe quoi : Whyyesbutwhy ai-je parfois envie de hurler devant certains moves. Cet overbet sent l’Arnaque comme dirait Gondorff. Ça sent La MergueZz ça. Yeuns me prend pas pour une truffe. Bon tu Payou bien ?

poissonMa feinte prudence attire les sharkdurrr, les Repti Man, bref plein de sales bestioles qui veulent jouer les KEKE. Cette agressivité mcourt sur le haricot : Loews and PeaceFrog terminé !!! Jean Batt des nageoires de rage, sors l’aileron et Graar à vous !!! Je vais vous chanter Kalinka moi les petits branleurs !!! Uncle Fester va se retrouver avec un I, joblaise sans le L, Mama Yvonnick toujours à la fin !!!Bientôt c’est moi que vous surnommerez God Winamax !!!

ouais ouais

C’est le moment de sortir de l’ombre de Mr Patience et de mettre les mains dans la bouededax : un coup de biniou pour macguibert, Nico Vador voir ailleurs si j’y suis, La gaufrette je te grignote, jhanatole tu vas en prendre une de taule, Bobby cow-boy  tu me fais Sue-r !!

Ce changement de vitesse engendre des  réactions : blueberry jaune, Solaura-le, mirage au désespoir, Kewi_Koko KO. FredoAllin se retrouve on the Rod again, lolo_friend whine : » Tasha-tté », psavoie en a perdu un X, Fox trotte dans son terrier.jte jure

J’ai la vertu de mes Viche, à la pause de 23h je trouve la FNL.fab-uleuse. Un petit coup de Calvadugrau et celle qu’on surnomme The_redskin depuis un apéro du Sud-Ouest repart au combat. Certains tentent la diversion : irght1PC, j’ai envie de te dire Cool Story Bro.

m'en fous

Jmacfly tente le vol, tel un Broke Baron rouge, avec les 2 ailes de Mademoiselle, mais Bishop rien du tout. NaBiLLaBoOBS a beau les agiter, il n’arrive pas à la cheville de Bustydoll équipée aux couleurs de la FNL et à Zara à celles des GRUIICK. Moi pour débuter le HU avec PCM78  ce sera …Zarabustysharky

Ne rêvons pas le mois n’est pas terminé, mais une certaine régularité semble payante pour que le DreamComTrue. Je sens que Suilly là est pour moi. Je veux l’interview avec nisden !!! Pardon à ceux qui ont des pseudos incasables, j’ai pourtant fait des recherches sur GooGolpLeXX…

Fin du post et à ce soir : ICI Stef FNL à vous les studios !!!

ce jour

Je m’en foot !!!! Vive le Rugby !!!

Posted by Mama on 15 juin 2014 with 20 Comments
in Bijou en famille..., Bijou et les potos, Bijou râle...

Oui je m’en foot de cette coupe du monde !!! Les erreurs d’arbitrage, les ragots sur les joueurs, les mérites de telle équipe, les bleus, vos pronos : je m’en tamponne le coquillard !!!! Voilà !!! C’est dit et ça fait du bien !!!!

Et pour illustrer ce propos, je vous propose une petite visite en Ovalie avec Miss Bijoux, qui a la plume vive pour une élève de 5e de cette génération de semi-analphabètes. Oui je suis grognonne aujourd’hui !!

Philo

 » Le vendredi 7 février, 6 élèves du collège, valeureux rugbymans (et womans), avaient RDV à 8h place de la Bastille devant l’opéra pour prendre le car. Pour où? Pourquoi? Pour le stage de jeune officiel à Marcoussis!

Je suis arrivée la première parmi ceux de Jules Verne, après Kaïna est arrivée puis Boubacar, Anastasia et Ilane. Thomas s’est fait désirer, il est venu 2 minutes avant que le car démarre. Nous occupions le devant du car, d’ailleurs on était les seuls, les autres préférant l’arrière. Après 50 minutes de car, nous sommes arrivés à Marcoussis. Au premier rond-point on pouvait voir  par la fenêtre une sculpture faite de branches représentant un homme en train de courir tenant un ballon de rugby.
Arrivés au centre on nous a placé dans une salle ressemblant à une salle de classe (avec des tables et des chaises quoi, Jules Verne dans la moitié gauche du 1er rang!), et pendant 2h on nous a étalé et épluché les règles dans les moindres recoins. Après cela nous nous sommes répartis dans les chambres:
Anastasia et Moi, Kaïna toute seule, Boubacar et Ilane, et Thomas avec quelqu’un de St Michel de Batignolles.

sourire
Après avoir posé nos affaires dans nos chambres on a eu un petit peu de temps libre où Ilane a failli transpercer le tapis du billard, Thomas et Boubacar, joueurs professionnels ont dû lui apprendre à jouer pendant qu’Anastasia jouait les reportrices et Kaïna et moi révisions nos gestes. Après, nous sommes allés manger: crudités en entrée, saumon ou viande avec de la purée ou des petits légumes en plats, et pour les rapides chanceux (ou plus communément appelés les morfals) un petit Paris-Brest. Sans surprise les garçons du groupe s’en sont déniché un (Kaïna en a aussi eu un grâce à un splendide sprint) et seul Ilane a daigné donner un petit bout à Anastasia qui leur demandait l’aumône!

grenoble
Après épreuve sur le terrain, donc, tenue de rugby exigée, donc, passage au vestiaire les filles bien évidemment séparées des garçons. Ironie du sort! Les 5 filles (Kaïna, Anastasia, moi, Pauline et Lola, les deux  seules filles à part nous) ont eu un immense vestiaire d’au moins 100 mètres carrés, sans exagérer, alors que les garçons un tout petit vestiaire. On se sentait mal à l’aise dans ce grand vestiaire: il résonnait quand l’une d’entre nous faisait tomber quelque chose, on pouvait avoir une crise cardiaque collective.
Après que chacun est fait 10 minutes d’arbitrage en duo, un autre temps libre. Tout le monde était au bar, et de temps en temps un membre de l’équipe de France passait dans la salle se faisant harceler par d’innombrables pré-ados, nous avons nous mêmes eu des photo.

 

 

gangam

Voilà voilà je danse le gangnam style avec monsieur ballon, tout va bien dans le pays où on mange de la boue et on porte les T-shirt à l’envers!!!

Toujours pendant la pause, le colocataire de Thomas nous a joué la musique de Pirate des caraïbe au piano après qu’Anastasia se soit défoulée dessus (sur le piano pas le coloc’).
On a fait connaissance avec les autres puis à 18h l’heure du QCM. Ayant été la seule à avoir ramené ma trousse, je fus officiellement nommée distributrice de crayons et stylos (je lance d’ailleurs une alerte enlèvement pour un stylo feutre noir de la marque stabilo qui m’a été emprunté mais jamais rendu. Si vous le voyez prévenez-moi, snif )

allez
Grand moment de silence. Après 1/2h de travail nous fûmes libérés avant d’aller manger.
Ayant été trop bruyants à notre table, monsieur Radot a décidé de nous faire passer une épreuve: ceux qui resteront sans bruits pendant une minute pourront sortir de table et retourner dans leur chambre. Une épreuve normalement facile, mais, si on ajoute un monsieur Radot qui nous fait des grimaces et nous regarde bizarrement, le fou-rire qu’essaye de contenir Anastasia en se roulant sous la table et un gars de St Michel de Batignolles resté pour nous narguer et nous faire des blagues…

équipe
Au final épreuve de rattrapage pour Anastasia et Lola. Me rendant compte devant le bâtiment des dortoirs que c’est Anastasia qui avait la clef de notre chambre je dus donc patienter pendant 5min seule, il faisait noir et froid dans un silence déconcertant avant qu’il ne soit brisé par les éclats de rire des deux jeunes filles qui me sautèrent dans les bras.
Au dortoir, ne voulant pas laisser Kaïna dormir seule, nous avons collés les lits pour en former un seul et elle est venue avec nous tandis que sa chambre fut occupée par Thomas. Nous avons allumé la télé pour regarder « vendredi tout est permis » mais l’émission ne fut pas diffusée donc on a regardé un match du rugby d’un œil avant que quelqu’un ne toque à la porte.

philo et chabal
Après que l’on ait crié :<<c’est ouvert!>> en chœur, monsieur Radot est entré, a posé son mac sur Anastasia, et a parfaitement exécuté une galipette avant sur notre lit (le fou-rire !!!).
Après, il nous a montré les photos qu’Anastasia avait prises. Ensuite, il est parti, non-sans nous faire une ou deux galipettes au passage. Le match étant fini nous nous somme endormies devant « l’amour est aveugle ».

castre
Le lendemain nous fumes réveillée en fanfare par Boubacar à 6h30. Nous dûmes directement nous mettre en tenue de rugby pour aller petit-déjeuner, quelques chocolat-chaud, tartines et bols de céréales plus tard, nous sommes allés au terrain couvert pour les évaluations d’arbitrage. Thomas et Boubacar ont essayé de toucher le  »plafond » avec le ballon à l’aide d’un puissant coup de pied, mais sans succès. Ensuite nous avons été évalués, puis, nous sommes allés manger. Cette fois on s’est tous partagé les 3 Paris-Brest. Annonce des résultats:

 

  • Anastasia, Thomas et Boubacar: académiques! Un livret d’arbitre, une carte d’arbitre, un sifflet et un T-shirt noir.
  • Moi: départementale + ! Un livret d’arbitre, une carte d’arbitre, un sifflet et un T-shirt blanc.
  • Kaïna et Ilane: distict + ! Un livret d’arbitre, une carte d’arbitre, un sifflet et un T-shirt blanc.

image(1)
À  force d’arbitrer on peut monter de niveau. (D’ailleurs Ilane est passé départemental).
Nous avons longuement attendus le car avant qu’il n’arrive. On est finalement arrivés au point de départ, mais cette fois, carte d’arbitre en poche… »

Philomène C. 5è1.

 

Mama nue dans le Salon …

Posted by Mama on 10 juin 2014 with 19 Comments
in Bijou adresses..., Bijou vie et oeuvre...

Il en est toujours ainsi à presque 50 balais : de l’action nait la réflexion. IMPULSIVITÉ !!! Je tombe au gré des pages Facebook sur Un anonyme nu dans le salon, vais voir le site et découvre un concept et un travail qui me parle immédiatement :

« Un Anonyme Nu Dans Le Salon est un projet artistique unique qui a pour ambition de constituer la plus grande série photographique jamais réalisée représentant l’humanité telle qu’elle est, dans son état le plus naturel, sa nudité et sa diversité. »

Les photos sont belles, surprenantes, jamais vulgaires et l’on sent à travers chaque cliché un regard empli de complicité sur le modèle. Il y a de tout : hommes, femmes, ronds, anguleux, jeunes, moins jeunes, des poses pleines de retenue, des exubérantes, des photos drôles, des poignantes et cette galerie d’humanité nous fait faire les montagnes-russes émotionnelles.

89

Paf, ni une ni deux me voilà inscrite, Busty sors de ce corps !!! Échanges de mails pratiques avec Nathalie l’assistante du « Maître », rendez-vous fixé au 9 juin et re-paf. Entre le NH Open, le week-end FNL, le boulot, le quotidien, le temps a défilé vitesse grand V. Heureusement car vu les affres que j’ai traversé hier…

Après le gros orage du matin, le ciel s’est refait une beauté teintée de bleu et un soleil pas timide pour deux sous s’est mis à écraser la capitale. Jupe, haut vaporeux, sandales… vous me direz on s’en fout c’est nue que tu vas poser Mama et je vous répondrai….. OMG nue !!!!!!!  Mais qu’est-ce qui m’a pris !!! Quelle idée saugrenue !!! Pas que je sois un parangon de la pudeur, comme dirait un être cher j’en ai d’autres, mais de là à me retrouver nue à prendre la pose devant un inconnu… Et si les photos sont moches ? Et si j’étais un modèle peu inspirant ? Et si je n’arrive pas à poser ? Et si le thème ne me plait pas ?

nu6

Le ciel semble d’humeur capricieuse et décide de rectifier à nouveau son maquillage : partout du gris, de l’ombre, le tonnerre gronde  il fait nuit noire à 16H. Je me change à nouveau frénétiquement, jean, baskets et … oui je sais on s’en fout à poil Mama j’ai compris !!!

Ce con d’abris-bus m’attend goguenard et la pluie complice chantonne sur le verre : toute nue Mama, toute nue  hi hi hi …. Je décide de les ignorer  et me fait quelques Duel Quiz (Pseudo MamaBijoux viendez) pour passer le temps. Arrivée Place d’Italie, descente du boulevard de l’Hôpital à nouveau sous le cagnard. Une  rue étroite toute en pente, un pub et deux mecs qui fument devant. La silhouette d’un des deux me semble familière : ça doit être Monsieur mon photographe Idan Wizen. J’hésite à l’aborder direct genre : salut toi dans quelques minutes je serai toute nue !!!Rolalalalala

nu3Je passe mon chemin, explore un peu le quartier, oui je suis mega en avance, reviens vers le Pub et me décide à franchir la porte : il est parti !!! Un café et quelques pages, une musique de circonstance se déverse dans le rade …

C’est l’heure, angoisse. Angoisse que je cache à la Mama en un flots de paroles durant la première demie heure que nous passons ensemble. Il pose plein de questions, il est chaleureux avec un regard à la fois rieur et empathique : vie, envies, complexes, désirs, pourquoi je suis venue ? Mais si je le savais !!! Comme en plus j’ai le droit de fumer, la mayonnaise prend rapidement. Le tutoiement survient, les confidences… je suis prête et c’est finalement avec peu de gêne que je me dénude.

Nu2

La série en cours se nomme « Pandemonium » et les titres seront en latin…Des rideaux de velours frappé rouges et verts, des étoffes à même le sol, un pouf couvert de tissus. On commence allongée. Je me sens un peu maladroite, gauche mais  Idan est là. Directif dans un sourire continue il me dispose à sa guise, rectifiant d’un mot un regard, une pointe de pied, une cambrure. Debout, assise, couchée, à genoux, de dos, de face… Je me sens tout à fait bien face au cyclope, rentre dans le jeu, y ajoute mes petits mois, douce euphorie de sentir que la magie est en train de se produire.nu5Terminé. Hein déjà ??? On a 100 clichés. Je retrouve la protection de mes vêtements, clope, c’est l’heure de vérité. Hé bien elle me plait ma Vérité, il me plait son regard sur moi. Il faut trier maintenant une fois enlevé les photos « techniquement » moins bonnes. On se retrouve assez facilement sur 10 images. Il respecte tous mes vétos, un vrai travail d’équipe. Le choix final face à deux poses est difficile : il choisira le regard…

On papote encore un peu … On imagine un shooting sur un tournoi de Poker … Why not, à réfléchir … La série paraitra en septembre… Je reverrai Idan, ou pas, mais ce fut vraiment un joli moment et je vous recommande de tenter cette aventure sans crainte : quand on sort du studio d’Idan on se sent belle, beau…sport

Ce connard d’abris-bus est obligé de la fermer devant ma mine réjouie et mon sourire banane, du coup la pluie s’est sauvée déconfite, j’achève de redescendre de ces émotions dans les allées embaumées du Parc de Bercy, il fait tiède à l’ombre, les enfants jouent, les ados descendent des Despés sur les pelouses, les amoureux se sourient… je suis bien.

Orage …

Posted by Mama on 9 juin 2014 with 8 Comments
in Tout mais pas n'importe quoi...

Tombée du lit ce matin beaucoup trop tôt pour un lundi semi férié. Le ciel est jaune grisâtre et gronde de colère ce matin. Le vent s’empare violemment des branches du marronnier, un éclair zèbre le ciel et un véritable déluge s’abat soudain sur Paris, balayant de ses gouttes le début d’été que nous vivions depuis quelques jours. Les chattes rôdent, tournent et virent inquiètes, je frissonne, enfile un pull en râlant et contemple derrière la fenêtre la rue qui se noie.

IMG_0559

Hier enlevée au marché par un pote, l’après-midi s’est écoulée entre bulles, sauciflard et blind-test spécial séries et émission TV et puis un truc qui perso m’a bien fait rire alors je partage. Petites phrases cachées dans des tubes connus.

On commence par le premier grand succès de Police. A la 20e seconde de Message in the bottle vous entendrez distinctement : « Mon Opinel a dû mal couper »

Metallica maintenant The unforgiven avec à 54 secondes : « Nous faisons des œufs et couic couic ils se touchent »

Enfin la magnifique chanson des Scorpions Still loving you sous un nouvel éclairage avec à 2’27 cette étrange déclaration :  » Ce soir j’ai les pieds qui puent »

Voilà, voilà, voilà …Vous me direz qu’il m’en faut peu, mais que voulez-vous ça m’a fait ricaner !!!

Bonne semaine à tous :)

FNL Spirit : à l’encre de vos yeux …

Posted by Mama on 2 juin 2014 with 24 Comments
in Bijou joue au poker..., Bijou vie et oeuvre..., Bijou voyage...

Les mauvaises langues vous diront qu’il est rare que je reste sans voix, les pires d’entre eux que je ne sais jamais fermer ma grande gueule, mais ce matin les mots me manquent pour tenter de vous raconter cette grenade d’émotions dégoupillée jeudi qui a continué à nous éclabousser tout le week-end.

Tout est bien net jusqu’au départ : une Mama surexcitée comme une lapinette dans un champ de carottes, 4 sacs de victuailles, une valise à la « on ne sait jamais », un connard d’abri-bus qui va bien aller se faire voir puisque la Luisomobile était avancée à 14H pétante devant chez moi.

Vite rassurée, le Monsieur conduit bien et ça papote ferme jusqu’à Saint Aignan. Premier bad du Week-End Pat m’annonce le désistement de Tasha qui nous fait la boiteuse, ralala je ne résiste pas à vous la remettre celle-là, coucou Tasha :)

Bon du coup je prends mes quartiers dans une chambre toute seule et en 10 minutes elle ressemble … à rien, n’insistez pas pas de photos !!!

Et puis les arrivées se succèdent, et puis il faut goûter la pression et la re-goûter pour être bien sûr, et puis c’est l’heure du premier apéro régional, des bulles de Vouvray de Jean Batt, le niveau sonore monte d’un cran à l’unisson des larmes de ma Gaufrette qui perd quelques minutes de son croquant, du coup moi aussi j’en verse quelques unes, on ne se refait pas ….

2014_010

C’est là que j’abandonnerai toute chronologie : les moments drôles, tendres, intenses, se succèdent, un kaléidoscope d’images fugaces mais inoubliables, alors prenez en vrac…

Mon petit Ryna, pour lequel j’ai une pensée particulière aujourd’hui, qui reste un calinou à pattes ; un Kalinou maquillé en Panda avec son confrère le tigre en Crocs qui après challenge nous fit rejouer le bal des débutantes ; un apéro ; encore des crocs avec mon nouveau poto jhanatole qui menace d’être notre prochain MC pour « un trois G Poker Tour » ; une Mademoiselle qui avait volé, la Vilaine, les rideaux de sa grand-mère pour se faire une tenue et ça c’est mal ; une paire d’As  qui m’éjectera du Main, mais OSEF ; un apéro. 2014_011

Un Président qui avait chaud à 4 heures du mat et le faisait savoir en hurlant à tous les étages, merci  la menthe de sa sœur, suivi par une horde de sauvages dans un état proche de l’Ohio : au 2e arrachage de couette sentant qu’ils risquaient l’émasculation au couteau à beurre rouillé il battirent en retraite prudemment.

Des réveils en forme de …..

lol

Un apéro. Et puis quelques heures plus tard en forme de ….

kissou

Des papilles à la fête grâce à la Raison de Dax, l’homme qui nourrit, range, met les feignasses à l’amende, le tout toujours enrobé d’un sourire et d’un regard qui frise… le foie frais à la plancha avec les petits raisins, l’omelette à la truffe de Yeuns, le magret au foie gras : le Sud ouest grand vainqueur des apéros. DSC_0350

Un cuisinier qui n’en avait que le nom et qui à mon très cash « c’est vraiment dégueulasse » me répond sans ciller « oui je me doute » , alors encore des apéros au soleil, qui si je l’ai toujours aimé a lui tenu à me marquer au fer rouge. Un Youki qui réussit l’exploit inédit de perdre ses chaussures. Un apéro. Un Lamachou transformé en esclave du jour, fallait pas m’apprendre à jouer en HU, mais j’étais en mode cool il a pas trop morflé ^^Lama1

Les foufs enfin réunies : Marie, Anne, Marie-Jo, Sandrine, Zara pour des séances de confidences entre filles et la petite robe FNL qui va bien, oui je suis une fille, Blacky je connais ton regard aiguisé ;) Un Froggy pas du tout comme je l’imaginais, un écossais égal à lui même, un cow boy photographe, un apéro. La photo collective, oui je disparais sous la table …la faute de l’apéro

groupe

Et puis quelques apéros plus tard il fallut bien se séparer. Vous connaissez mon goût des adieux, ce fut rude… Je n’ai pu citer tout le monde dans ce post, mais sachez que chacun d’entre vous a contribué à sa manière à me transformer en Bisounours tout le Week-End. Le retour est un peu un naufrage, vivement « qu’on remette le couvert », va falloir assurer l’année prochaine poto !!!

poto

Encore bravo à Zara pour sa win du Live, fouf power, bravo à Lolo pour sa win du championnat de mai, je termine 7e avec un ticket que j’irai spew sur les Summer Shots, j’ai laissé mes derniers rêves de Vegas sur Everest hier 40/164 QQ vs AK qui touche sa quinte, m’en fous Saint-Aignan sera mon Nevada :)

PS : merci à BoooBz de me rendre MES lunettes oranges :)

 

 

Sous la pluie rien que du vieux …

Posted by Mama on 26 mai 2014 with 10 Comments
in Bijou joue au poker..., Bijou râle...

Pendant que certains malheureux que je ne nommerai pas s’éclatent à Kech, ici on est dans la grisaille à tous les niveaux.

Léo

Un temps de novembre, un moral de novembre et le résultat inquiétant des élections… J’entends déjà MON Blacky me dire que je n’ai qu’à fermer ma gueule car je n’ai pas voté et je ne me lancerai pas dans une polémique. L’abstention est un droit démocratique et j’ai déjà exprimé plusieurs fois mon dégoût des partis politiques et de leurs dirigeants, qui m’ont fait perdre le chemin des urnes … Au lieu de jouer les vierges effarouchées demandez-vous pourquoi les Abstentionnistes deviennent le premier parti de France … je vous assure que ce n’est pas tous pour partir à la pêche…

greve_generale-65f02

Et à propos de fishoux, dans 3 dodos c’est le Live FNL pour 4 jours de réjouissances arrosées. De pluie bien sûr, mais également de divers liquides venus des quatre coins de la France, pour des apéros régionaux gérés par MC Chris de main de Maître. Je serai donc en mission culinaire aux fourneaux dès mercredi pour concocter quelques spécialités World cuisine pour représenter ma bonne ville de Paris.

Côté Online je me maintiens  entre la 7e et la 6e place sur la FNL au général, mais la bataille fait rage et est loin d’être terminée. Mes incursions sur d’autres tables donnent au mieux des échanges comiques …

fishette

au pire quand en Omaha vous êtes sur votre tirage quinte et flush max, que le mec vous paye au bout du monde avec une paire et que vous touchez river ça donne …

insulte

Rien de bien réjouissant donc, j’ai dit moral de novembre et si je m’écoutais je filerai sous la couette pour une bienheureuse séance de lecture-goûter régressive, mais on est adulte, on vote … ou pas ….

 

Shopping and Reading …

Posted by Mama on 18 mai 2014 with 2 Comments
in Bijou adresses..., Bijou lit..., Bijou vie et oeuvre...

Enfin du soleil sur Paris, il était temps !! C’est frétillant des orteils laqués de frais  gris perle, que je parcourus avidement d’une tong légère, les stands du vide-grenier qui a envahi pour 3 jours le quartier du Carreau du Temple. Outre beaucoup de professionnels venus vendre meubles, plaques, montres et autres collectors, il y avait de la bourge du Marais à foison, venues vider leurs armoires en vue de nouveaux achats chez des créateurs tellement tendances. Ces dames achètent beaucoup et portent peu voire pas…

shopping

Toutes excitées de jouer à la marchande, elles bradent pour 10 boules des fringues neuves, encore étiquetées, achetées sur un coup de tête, un coup de cœur ou pour un coup de …. mais cela ne nous regarde pas. Bilan des courses pour moi 3 robes et une paire de pompe pour 50€ et jamais portées. Une petite robe en lin vert  émeraude à boutons de nacre superposée sur un long et fin débardeur blanc ; une petite merveille des Filles à la vanille froufroutante, volantée, dentelée, corsetée bleue canard et noire ; une robe longue de créateur écrue à fins entrefilets argentés, corsetée sur un long jupon d’une pièce uni, le tout avec des asymétries, des reliefs, des fentes ; enfin merveille des merveilles une paire de ballerines fleuries de chez le très british faiseur d’originalités : Irregular Choice. Un peu le Desigual de la chaussure…

IMG_0516

Et puis lors d’une conversation avec un ami quelques jours plus tôt, j’avais évoqué l’un des livres phares de mon enfance Tistou les pouces verts et j’ai aimé ce clin d’œil à mon jardinier préféré : dites le avec des fleurs :)

Armée de mon gros sac je me suis posée au pittoresque bar tabac de la rue de Bretagne, bien plus sympa et convivial que les bars branchouilles du coin, pour achever le bouquin de Nicolas Dervaux :  » A toute blind ». A toute Blind

Oui je sais il date de 2009, mais Nico annonce la suite pour 2015, session  de rattrapage donc avant sa parution. Même si j’aime beaucoup Nicolas et aimerai retourner à l’Arena en octobre prochain, je resterai suffisamment objective pour vous dire que si ce bouquin ne mérite pas le Prix Goncourt, il se laisse lire tranquillement de bout en bout et sans longueurs. Un livre qui ressemble à Nicolas : simple et direct. Il raconte son aventure à Pokerland entre hasard et persévérance, ses coups de chance aussi, avec lucidité et franchise. On a l’impression d’écouter un pote qu’on vient de rencontrer et qui vous fait un résumé de sa vie.

Hâte de lire la suite : en 5 ans le regard de Nicolas a-t-il changé sur Pokerland ? Parlera-t-il de l’Arèna ? sa route va-t-elle se poursuivre avec Unibet ? Les réponses à suivre…

Côté lecture je viens d’attaquer le bouquin de de Groodt et découvrir la quintessence de ses bons mots à l’écrit est tout aussi jouissif qu’à l’oral !!!! Sa chronique d’aujourd’hui d’ailleurs sur Barclay est un bijou, une des meilleures !!!de groodt

Un mot de Poker pour finir. Le championnat FNL se déroule pas trop mal : je suis pour le moment en 8e position avec 16 sortants à mon actif, rien n’est donc joué. J’ai joué le Trilogy Omaha à 10€ avec le ticket gagné sur le tournoi de Lamachou et ai constaté que le niveau vaut celui du freeroll PLO de 23H sur Winamax … Tiltogène !!!!

Tilt

GL à tous pour votre session dominicale :)

Boob’s time …

Posted by Mama on 15 mai 2014 with 9 Comments
in Tout mais pas n'importe quoi...

Il y a deux ans, putain deux ans, j’introduisais coupine Busty sur la FNL. Certains en furent ravis, la belle sévèrement nichonnée a ses fans, d’autres ne crurent même pas à tant de bonheur et il s’en suivit un post pour de rire avec photos à l’appui.

busty

Que vous les aimiez gros ou petits, en pomme ou en poire, discrets ou tétonnant, oui ça surprend, ils seront à l’honneur pour la journée du décolleté, organisée logiquement par Wonderbra le pionnier de la mise en avant du balcon. Bon si Busty met un Wonderbra elle s’étouffe et si moi j’en mets un ça me fait un gros sein au milieu, mais bref …Capture

En deux clics et sans aucune inscription, votez donc pour les boobs de Busty : c’est là. Si elle gagne les 1000€ de shopping nul doute qu’elle vous récompensera par des photos de ses achats :) Allez une dernière pour la route et on vote Busty Girl !!!

busty1

 

Sans titre …

Posted by Mama on 12 mai 2014 with 10 Comments
in Bijou joue au poker...

Une micro nuit et une cruelle déception avant de partir jouer le NH Open. On jouait mercredi la finale du Championnat FNL avec à la clé 9 ITM dont 2 packages pour Marrakech et un ticket DSO. Nous étions 74 joueurs ayant chacun rempli diverses missions nous donnant des stacks s’échelonnant entre 21500 et 250 jetons. Avec mes 8500 j’étais en 20e position avec un nombre de blinds très confortable et bien décidée à partir me faire bronzer à Kech.

J’y ai cru, j’ai même caracolé en tête un long moment mais Dame Chatte en a décidé autrement et je termine à la bulle du Live 4e pour un ticket à 100€, ce qui est mieux qu’un coup de pied au cul, mais bien décevant ….FNL

Le temps de me couvrir la tête de cendres, de me traiter de tous les noms, de refaire 20 fois la TF dans ma tête, ça fait une nuit de 4 heures, standard avant un live marathon. Si certains espéraient me voir insulter ce con d’abri-bus à l’heure où l’aube bat la campagne, c’est raté, c’est dans la Lolomobile qu’à 8H15 je posais mon cul et mon bento. Le Grognon a eu beau me traiter de bobo, je préfère mon avocat-crevettes sauce raifort, mes aiguillettes de canard au caramel sur quinoa et mon pain perdu à la cannelle framboises fraîches, que les pizzas à volonté, na !!!

Un peu galère pour trouver le vélodrome, surtout quand nous passons devant un petit bassin surmonté d’une arche et que mon chauffeur explique à notre téléguideur « on est devant la piscine » et notre autre compagnon de route « on est au bord du lac ».

Les places de stationnement sont limitées, boum 5€ de parking et on se retrouve à se garer dans la pampa, assez loin de l’entrée du vélodrome. J’ai eu la bonne idée de m’habiller en fille avec talons idoines ne pensant pas avoir à me taper 4 kilomètres de marche, loupé.

VelodromeExtdecCL110

A partir de ce moment là il ne se passera pas plus d’une minute entre chaque claquage de bise, je vous épargnerai la fastidieuse liste de mes rencontres… juste une bise pour la grande absente de la journée : coupine Stef.avant

L’organisation est vraiment impressionnante, le staff a piqué leurs couleurs aux Bluff Eure et les petits hommes bleus sont redoutables d’efficacité. Arrivée à ma table en zone verte, j’ai la surprise de trouver à ma place un pain au chocolat … Qui prend Mama par les sentiments ? Argh c’est ce sale gosse de Kevin il va encore jouer les voleurs de poules entre deux vannes gériatriques ça commence bien ^^Sinon petit cadeau rigolo le décapsuleur fish, merci le NH !!!fish

Les discours ne sont même pas terminés que l’on tient notre premier sortant qui part à tapis avec une paire de 3 et se retrouve face aux Dames … avec 10 000 de stack et des rounds de 40 minutes j’ai envie de dire bien joué ^^ Tabletable1

 

 

 

 

 

A notre table ambiance sympathique et détendue, mais qu’elle est difficile à jouer. Le vainqueur de la précédente édition, un membre BPOKP, mon voisin de droite et Kevin se sacochent allègrement la gueule. Je touche très peu de mains exploitables, la situation est compliquée. Un espèce de spot juste en face de moi m’envoie à intervalles réguliers des flashs en pleine gueule et je crains l’arrivée de cette catin de Migraine Ophtalmique… Le ballet des vélos autour des tables est assez surréaliste…

insideA la table si c’est le désert de cartes, c’est en revanche la franche rigolade.  Dans le brouhaha nous croyons entendre : « Sortez les vachettes »… Pas d’Interville en vue ce n’était qu’un sortant à la 27. Quand le speaker nous informe que pour trouver les toilettes il faut suivre « les coursives » on parie sur le nombre de pipi culotte le temps que certains joueurs comprennent le sens du mot. Kevin nous achève sur un joli lapsus : »Je garde le meilleur pour la main » c’est mignon à cet âge là ^^

Les 3 mains jouées dans la matinée me permettent d’être à la moyenne à la pause déjeuner. Oui Fred 3 mains : 77, AQ et AA. Seul bémol de l’organisation pas d’endroit à l’abri prévu pour les pique niqueurs. Et il pleut … Je ne savourerai pas mon bento comme je l’aurai aimé. En revanche je savoure la rencontre d’un grand garçon tout de noir vêtu que j’ai l’air d’intimider au plus haut point : David le génial cuisinier aux recettes déjantées de Keskonmange.

David

Et en plus il n’est pas le seul … j’ai l’air si terrible que ça ? :/

FB2Passage TV où sûrement titillée par les sunlights j’ai enfin des mains jouables, ou des spots prenables. Je sors même un short mais reperds une bonne part de mes gains QQ vs 66 qui fait brelan au flop. Retour à notre table, puis on casse et je retrouve justement David à ma table. Les choses se présentent beaucoup mieux et arrivée avec 8000, je me retrouve assez vite à 16 000. Je suis engagée dans un sale coup quand retentit un boucan d’enfer et surgissent les démons qui vont avec :P Girlz goodgirlz

 

 

 

 

 

 

Démons qui ne me portent pas chance : QQ vs AA chez David vs 55 chez le short …. et boum le 5. Je terminerai l’aventure quelques mains plus tard 55 vs AA chez Florence …. out dans les 250e en gros, next. Laurent a eu la courtoisie de m’attendre, chemin inverse sur mes échasses dans la gadoue qui mouchette mes pompes et mes bas, vive la cambrouse :P

grigri

Let reg sur la FNL et hop une 3e place. Vendredi 5e, mais une sortie prématurée du tournoi Mon Coach Poker … Un gros mal de tête donné par Mister Oui-Oui Florent Marquès. J’ai ma top paire avec AQ le tirage pique rentre, le pique river et voilà-t-y pas qu’il me fait un gros overbet. S’en suit une boucle : il a pas le pique sinon il ne mettrait pas autant, mais si il fait ça pour que je pense qu’il l’a pas mais qu’il l’a … bref je fold un peu tiltée et m’envoie en l’air quelques mains plus loin avec ma top paire AS Valet et un magnifique tirage pique que moi je ne touche pas bien sûr vs 33 qui a brelanté au flop …

Enfin hier soir baston entre blogueurs grâce à Lamachou, ça se termine en head’s up face à ma Valoche, HU que je joue comme une merde :) Deuxième donc et un ticket à 10€ in the pocket !!! Mais on a bien rigolé !!!

Un dernier mot pour féliciter mon Grognon qui s’est hissé à la 12e place au NH !!! Même si ce doit être frustrant de terminer aux portes de la TF, on l’a vu esquisser un truc qui pourrait passer pour un sourire… il risque de neiger des grenouilles …. Quoi je suis pas plus souriante ??!!??? Ben si !!!grognon

sourire

 

 

 

 

 

Et puis c’est qui qui veillait sur son stack hein ???

grigri1